Espace réservé

Merci de vous identifier,
pour accéder à l'espace collaboratif

Mot de passe oublié ?

Objectifs et activités

imprimer la pageexporter en PDFpartagers'abonner au flux RSSréduire la taille des caractèresAugmenter la taille des caractères

Des Iles Shetland aux Açores, du Royaume-Uni au Portugal, la préservation de la biodiversité marine est au cœur des préoccupations nationales, notamment, à travers la création d’Aires Marines Protégées.

Derrière l’acronyme « AMP », il existe une diversité d’outils, d’approches et de finalités qu’il est important de mieux connaitre.

Objectifs

L’objectif des partenaires de MAIA est de valoriser et de partager cette richesse et ces différences pour mieux se comprendre et ainsi favoriser le développement d’un réseau d’aires marines protégées cohérent, efficace et accepté sur l'arc atlantique.

Pour accompagner ce processus, le réseau MAIA :

  • Favorise et structure le partage d’expériences, la mise en commun des approches ;
  • Travaille à l’élaboration de méthodologies communes ;
  • Participe à l’émergence d’un réseau humain de gestionnaires d’aires marines protégées.

Activités

Le projet est découpé en 4 groupes de travail technique, appelés ‘Workpakages’ (WP) dans la terminologie des projets financés par le programme Interrreg.

  • Etat de l’art (WP1)
  • Stratégies de suivi communes (WP2)
  • Plans de gestion (WP3)
  • Intégration des acteurs (WP4)

Le projet met également en œuvre de nombreuses actions de communication (WP5). Les actions de coordination (administrative, financière et technique) sont regroupées dans le WP6.

Le plan d’action 2010 – 2012

Des ateliers techniques sur des problématiques de gestion communes aux aires marines protégées de l’arc atlantique :

  • Portugal (Novembre 2010) : La mise en place d’indicateurs dans les AMP, les stratégies de suivi.
  • Royaume-Uni (Septembre 2011) : L’intégration des acteurs dans les processus de désignation et de gestion d’une AMP.
  • Espagne (1er semestre 2012) : Définition et mise en œuvre des plans de gestion dans les AMP.
  • France (2e semestre 2012) : 1e Conférence du réseau des aires marines protégées de l'arc atlantique.

Ces ateliers réunissent de nombreux acteurs impliqués dans la désignation et la gestion d’aires marines protégées : gestionnaires, scientifiques, usagers de la mer parmi lesquels les professionnels de la pêche.

Des visites de sites dans chaque pays partenaire qui visent l’échange d’informations, le partage de connaissances et de savoir-faire entre les pays.

Un site web dédié qui intègre :

  • un espace collaboratif réservé ;
  • une base documentaire ;
  • une base de données SIG alimentant le géo-portail et les pages éditoriales dynamiques.

Cette base de données permettra d’établir un point de référence de l’état des aires marines protégées sur la façade atlantique et de procéder à son évaluation régulière.

Des études de terrain réalisées par les partenaires qui répondent à leurs propres besoins et alimentent les échanges au sein du réseau.

La réalisation et la diffusion de ressources documentaires : études de terrain, analyses transversales, guides méthodologiques, actes des ateliers et documents thématiques sur les AMP.

Financement

MAIA est co-financé par le programme : Interreg IV B Espace Atlantique (FEDER)

Priorité 2 - Protéger, sécuriser et valoriser durablement l'environnement marin et côtier

Objectif 2.2 - Protection et gestion durable des ressources des espaces marins

 

Budget total pour 3 ans : 3 032 604 €

65 % FEDER Fonds européen de développement régional

35 % de cofinancements par les 9 partenaires du projet

haut de page

Logos Atlantic AREA et European Union